La location de Tiny-Houses

Les Tiny-Houses, une alternative pour générer des revenus passifs.

Vous connaissez les Tiny-Houses ? Non, ou juste de nom ? Pas étonnant, le mouvement arrive tout juste en France depuis les Etats-Unis. C’est un nouveau type d’habitat, et donc une nouvelle opportunité d’investissement. Elle quelle opportunité !

Avec le développement du mouvement, des personnes se sont rapidement demandé si il était possible de faire d’une Tiny-House un bien de location. Alors certes, on s’éloigne quelque peu des valeurs initiales, mais les mini-maisons sont un moyen relativement simple de générer des revenus que l’on appelle passifs. De plus, la micro-habitation est de toute façon moins polluante qu’un logement classique, alors pourquoi la voir d’un mauvais œil ? Si elle est bien mise en oeuvre, cette location permettra sensibiliser ses habitants au minimalisme et au respect de la nature, tout en proposant un toit à ceux qui en ont besoin.  Découvrons ensemble en quoi les Tiny Houses sont une opportunité immobilières intéressantes. La première partie vise à poser les bases de notre analyse, mais les investisseurs connaissant déjà l’état du marché immobilier français peuvent sauter cette partie. De plus, les rentiers experts me pardonneront quelques raccourcis pratiques.

Dans le marché actuel de l’immobilier français, il est de plus en plus compliqué d’y trouver son compte.

Nous constaterons simplement que le marché de l’immobilier semble un peu plus saturé chaque année pourtant, l’investissement immobilier attire toujours plus. Certain considèrent le marché boursier trop risqué, et la création d’entreprise trop complexe. Mais acheter un bien immobilier requière d’être bien formé à repérer les bonnes affaires. Un des conseils que l’on retrouve régulièrement est d’acheter tôt. Cela va de soit, plus vite on achète, plus vite on devient propriétaire.

Devenir propriétaire oui, mais comment si l’on a de faible revenu, un CDD ou tout simplement peur de s’endetter ?

Quand on part de peu, il s’agira soit de construire un dossier solide pour trouver un banquier prêts à nous faire confiance, soit de revoir ses ambitions à la baisse et de n’acheter que peu de surface. Le prix actuel des studios en France démarre à 60 ou 70 000€ (les pros de l’investissement locatif me pardonneront mes raccourcis). Le loyer avoisine généralement les 500€ par mois hors charges. Une bonne rentabilité donc, mais qui reste difficilement accessible aux petits budgets, quoiqu’on en dise…

Les micro-maisons, une nouvelle opportunité face à la saturation du marché.

Mais alors, que sont ces “Tiny-Houes” ? Ce sont de petites maisons montées sur une remorques et donc facilement déplaçables. La surface moyenne est d’environ 20m carré, soit l’équivalent d’un studios basique. Mais là ou cela devient intéressant, c’est qu’elles sont accessibles en neuf à partir de 35 000€ ! Et on comptera 24 000€ si l’on veut aménager l’intérieur soit même !

Elles sont arrivées en France en 2014 et le mouvement prend chaque année plus d’ampleur. Aujourd’hui, il est possible de devenir propriétaire avec un emprunt d’au maximum 5 ans, et cela en faisant construire du neuf sans avoir à négocier de permis de construire. De plus, elles font le bonheur de ceux qui ne peuvent pas rester en place, mais elles permettent également d’emmener son bien locatif avec soit en cas de déménagement.

Autre avantage : leur relative autonomie et les performances énergétiques. Moins de surface, c’est moins d’énergie nécessaire à la régulation thermique. De plus en plus de mini maisons sont également indépendantes en électricité, et même en eau ! Que de charges en moins…

Comment profiter de la location de Tiny-House ?

La location Tiny Houses de court terme

Ce n’est généralement pas le fort des investisseurs en immobilier, mais les locations à la nuit ou à la semaine sont bien plus rentables quand on prend le temps de s’en occuper. On ne trouve pour le moment que quelques offres sur le marché. Les tarifs tournent aux alentours de 95€ la nuit, 400€ en semaine basse et 550 en semaine de haute fréquentation… Non seulement les vacanciers sont ravis de cette expérience originale (voir la photo ci-jointe trouvée sur AirBnB).

Résumons, et prenons large  : vous faite l’acquisition d’une Tiny house toute équipée pour 40 000€. Comptons 30 semaines de location par an si vous êtes dans une zone très peu touristique, dont seulement 15 en haute saison. Vous touchez, pour un investissement de départ presque deux fois inférieur à celui d’un studio :  14 250€ par ans minimum. Et nous ne parlons que des location à la semaine, comptez plus de 16 000 si vous incluez quelques nuits à l’unité.

Supposons que vous achetiez dans la ville Chambéry un appartement de 20m. Le prix moyen est de 2200€ / m2 soit 44 000 pour l’appartement non neuf. Le loyer est de 409€ hors charges, soit une rentabilité brute de 10%, contre 31% pour une Tiny-House… Et visiblement, l’expérience plait au clients ! (Capture d’écran prise sur AirBNB le 07/06/2018).

avis tiny house airbnb

Bon, cela suppose certes de s’occuper de la Tiny House chaque semaine, et ce n’est pas l’envie de tout le monde (même si une femme de ménage sera ravie de travailler dans un endroit un peu original). Pour ceux qui ne souhaitent que des revenus 100% passifs, voici une autre opportunité…

La location de Tiny Houses de long terme

Ici, deux choix s’offrent à celui qui veut toucher une rente immobilière via les micro-maisons… L’équipe de Toc Toc Tiny a menée quelques enquêtes et il s’avère que les futurs habitants de Tiny-Houses apprécieraient d’avoir la possibilité de tester pour une période de 1 à 6 mois la vie en mini-maison. Faire d’un habitat alternatif sa résidence principale est un choix qu’il ne faut pas prendre à la légère. Ils ont bien conscience qu’il vaut mieux être certain de vouloir se lancer dans une telle aventure, aussi merveilleuse soit-elle.

Location Tiny house

Les prix sont plus bas pour des périodes aussi longues, et cela favorisa d’autant plus les futurs tynistes qui choisissent la Tiny-house par choix financier. Cependant, la rentabilité reste supérieure à celle médiocre du marché immobilier français (voir européen, sauf exception).

Enfin, les locations de très longues durées (plus d’un an) sont tout à fait envisageables auprès de personnes seules, d’étudiants, de ceux qui souhaitent s’éloigner de la ville mais sans acheter de maison, ceux qui souhaitent vivre en respectant davantage l’environnement…

Vous l’aurez compris, les Tiny-Houses sont une magnifique opportunité. Il s’agira par contre de choisir le bon fabricant. Celui-ci doit être à la fois compétent, mais aussi capable de vous conseiller sur tout ce qui touche à l’assurance, au financement ou aux questions administratives. Vous trouverez plus de détails et de réponses à vos questions sur le site de Toc Toc Tiny, un fabricant basé en Savoie et qui développe un accompagnement complet tout au long du projet.