VMC double flux pour Tiny house : conseils de constructeur

Pourquoi installer une VMC en tiny-house ?

Lors de la construction de sa tiny, la ventilation est un aspect crucial auquel il faut accorder toute son importance. Voilà pourquoi…

De part leur petite taille et leur relativement bonne étanchéité, les tiny houses sont particulièrement propices à l’humidité. Toutes nos actions quotidiennes (cuisiner, prendre une douche, respirer) peuvent créer une humidité indésirable dans une petite maison. 

Qui dit humidité dit condensation, moisissures, mauvaises odeurs, problèmes de santé… 

En effet, des taux d’humidité supérieurs à 70 % peuvent entraîner une augmentation de la transpiration, une respiration accrue et une altération de la circulation sanguine. Les allergènes deviennent plus dangereux dans les environnements humides et les personnes asthmatiques sont plus susceptibles d’avoir une crise.

Dans certains cas, les quelques appareils électroniques dont vous disposez peuvent finir par s’abîmer voir devenir dangereux pour leur utilisateurs. 

Or, une mauvaise ventilation est souvent l’une des principales raisons d’une hygrométrie excessive, donc d’une qualité de l’air médiocre.

Il est donc important de mettre un système de ventilation performant pour renouveler l’air intérieur, évacuer l’air vicié par différents polluants et éviter les surplus d’humidité.

L’objectif de la ventilation en tiny house

Une tiny house fait environ 40 m3. Une règle générale sur laquelle se baser est d’assurer un renouvellement tout le volume de l’habitation en 2h. Ici, le débit d’air sera donc d’environ 20m3 par heure.

Mais cela est loin d’être suffisant. La gestion de l’air doit être accordée selon le nombre de personnes vivant dans la tiny, leur mode de vie (temps des douches, type de cuisson…) ainsi que le climat extérieur.

En bref, “dit moi comment tu habites, où tu habites et je te dirais comment ventiler.”

En bref, dit moi comment tu habites, je te dirais comment ventiler.

Les différents systèmes de ventilation pour une tiny house 

Il existe plusieurs moyens d’assurer le bon renouvellement de l’air au sein d’une tiny house, mais tous ne se valent pas. 

Petit zoom sur les systèmes de ventilation les moins performants

Se contenter d’ouvrir les fenêtres

Dans un si petit espace, il est peut-être tentant de penser qu’une ventilation naturelle en ouvrant les fenêtres de quelques minutes à quelques heures par jours peut suffire. C’est loin d’être le cas.

En utilisant uniquement vos fenêtres, les entrées et sorties d’air sont irrégulières et à laisser vos fenêtres ouvertes en permanence vous risquez de laisser entrer différents polluants ou poussières de l’extérieur. De plus, suivant la région, la ventilation naturelle occasionne d’importants gaspillages d’énergie.

Dans l’idéal, une ventilation contrôlée à l’inverse offrira des volumes d’air réguliers et éventuellement une récupération des calories.

Utiliser uniquement un extracteur d’air

Il arrive que certains auto-constructeurs ne mettent qu’un simple extracteur d’air dans la pièce d’eau en omettant la question des entrées d’air. Le système va alors créer une pression négative dans le bâtiment et a plusieurs désavantages : 

L’air neuf va s’infiltrer dans les interstices et les défauts de construction de la tiny. Si l’air est chargé en humidité, celle-ci risque de s’accumuler dans les interstices de la structure et augmenter les risque de pathologie du bâtiment. 

De plus, il n’y a aucune gestion ou filtre de l’air entrant et cette technique à tendance a créer des courants d’air désagréables.

Voyons à présent les systèmes que nous avons mis en place chez Toc Toc Tiny : 

Système de balayage

Le plus simple et le moins coûteux est un système de ventilation reposant sur le principe du balayage. La tiny house aura : 

  • Une entrée d’air située en hauteur et à l’opposé de la salle de bain et des WC, 
  • Un extracteur d’air hygroréglable dans la salle de bain

L’entrée d’air est généralement sous la forme de petites bouches d’aération ou de grilles filtrantes en haut des menuiseries. L’air extrait et rejeté à l’extérieur depuis la pièce humide va créer un différentiel de pression dans l’habitat et l’air neuf de l’extérieur sera alors attirer à l’intérieur par les grilles.

La VMC double flux sans gaine

VMC double flux Lunos

La méthode la plus économe en énergie est un système de ventilation mécanique contrôlée avec un caisson uniquement et un récupérateur de chaleur. 

A la différence d’une VMC simple flux, cette technologie dite de “VMC avec stockage par conduction” évite les pertes de chaleur en alternant les phases d’extraction et d’insufflation. Lorsque l’air ambiant est extrait, les calories sont stockées temporairement dans un échangeur thermique en céramique. Lorsque vient le tour de l’insufflation, les moteurs s’inversent et l’air neuf est filtré puis passé dans le même échangeur thermique pour être réchauffé.

Ce n’est pas très clair ? Voici une vidéo explicative :

Fonctionnement d’une VMC double flux

Les dernières avancées technologiques en la matière permettent d’obtenir de hauts rendements de 78 % à 86 % pour des modèles de VMC double flux spécial tiny house.

Si vous optez pour ce système, nous vous conseillons de placer les tubes de VMC aux coins opposés de votre tiny, et si possible aux points les plus hauts pour éviter l’accumulation d’humidité. 

La pression acoustique des derniers modèles comme la VMC double flux E2 de Lunos est particulièrement faible (26dB au maximum, équivalent au bruit qu’on retrouve dans un jardin calme ou une chambre à coucher). Néanmoins, il est recommandé d’installer sa VMC assez loin de son lit pour éviter de l’entendre la nuit lorsqu’il n’y a aucun bruit.

De notre côté, nous utilisons les deux méthodes (le système de balayage ou VMC double flux) suivant ce que souhaitent les clients et leur budget. Si vous êtes en auto-construction totale ou accompagnée, n’hésitez pas à visiter le site de notre fournisseur Innovstore.

La ventilation double flux de Lunos à – 10 %

Via notre partenaire Innovstore, Lunos propose un Kit VMC double-flux e² court LUNOS pour des murs inférieurs à 250 mm d’épaisseur, c’est-à-dire particulièrement adapté au tiny house.

Le modèle, très complet, propose différents débits : 

Débits d’airPression acoustiquePuissance instantanée Rendement
15m3 /h 16.5dB 1.3W 86%
30m3 /h 19.5dB 2.3W 82%
38m3 /h 26dB 3.3W 78%

Celui-ci est disponible sur Innovstore à -10% avec le code TOCTOCTINY20.