Tiny Houses : les clés de la réglementation

loi tiny house

Vous avez un projet de tiny houses mais vous vous questionnez sur la législation les concernant ? Si vous ne trouvez pas de loi spécifiques, c’est normal ! Les mini-maisons sont le prolongement d’un mouvement relativement nouveau, et sont dans ce que l’on appelle une zone grise juridique. Les juges et les avocats ne savent pas encore à quelle réglementation s’en tenir.

Pour y voir plus clair, nous avons sélectionné les textes importants et leur traduction ! Ce n’est pas tout mais cela devrait vous aider à y voir plus clair. N’hésitez pas à les insérer dans votre dossier Tiny-House !

La réglementation concernant les Tiny-Houses

On ne peut pas leur appliquer la législation des caravanes car nos micro-maisons ne sont pas des résidences de loisir. Dans la mesure où elles sont un lieu d’habitation permanent, on va devoir bricoler et rassembler plusieurs textes de lois…

Ce que dit la loi Alur (urbanisme)

Suite au dossier de presse de la loi ALUR du 17 février 2014, on peut retenir les informations ci-dessous. Petit point sémantique : ALUR est l’acronyme de loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové. Le point important concernant la réglementation est que depuis cette loi, les tiny-houses peuvent stationner plus facilement pour une longue durée grâce à l’installation de pastilles spéciale sur le PLU.

Page 42 –

« Favoriser le développement de formes d’habitat alternatives.
D’autres options se développent aussi, comme l’habitat léger ou mobile. Certains de nos concitoyens font le choix de vivre dans une habitation de type yourte, caravane ou autre habitation démontable, mobile, synonyme d’un mode de vie fondé sur la sobriété et l’autonomie. Le développement, somme toute récent, et la diversification de ces alternatives au logement classique rendent aujourd’hui nécessaire de revoir la réglementation. Convaincu que la diversité de la société doit se refléter dans la diversité des modes d’habitat possibles et choisis, le Gouvernement a souhaité garantir et sécuriser ces alternatives, pour permettre la diversification des formes d’habitat choisi, dans le respect de l’environnement et de la biodiversité. »

Traduction : l’Etat prend conscience du développement des habitats alternatifs et souhaite aider à son développement.

Page 43 –

« Accompagner le développement de l’habitat léger
Il existe des dizaines de formes et de variétés d’habitat léger : yourte, tipi, roulotte, mobile home, caravane, etc. Toutes ont en commun d’être démontables, mobiles et synonymes d’un mode de vie fondé sur la sobriété et l’autonomie. Bien souvent, ces installations sont agrémentées de panneaux solaires, d’éoliennes, de bassins de phyto-épuration, de jardins potagers, de vergers, etc. Le développement, somme toute récent, et la diversification de ces alternatives au logement classique ont rendu nécessaire de revoir la réglementation. Dans différentes régions de France, l’installation de ces formes d’habitat mobile ou léger a en effet pu poser question du fait d’un cadre juridique inadapté. »

Traduction : Il est nécessaire de revoir la réglementation à propos des habitats mobiles (donc les tiny houses) et les lois d’aménagement du territoire.

Page 44 –

« Faire entrer l’habitat léger dans le droit commun.
Par exemple, jusqu’à présent, il n’existait pas de réglementation concernant les yourtes. Ce vide juridique a conduit à une « judiciarisation » des relations entre porteurs de projets et collectivités locales. Pour dénouer cette situation, la loi Alur contient des dispositions qui visent à :

– reconnaître que les dispositions d’urbanisme ont vocation à prendre en compte l’ensemble des modes d’habitat sur le territoire ;

– sortir de l’instabilité juridique, l’habitat léger considéré comme lieu d’habitation permanent devant entrer dans le droit commun.

Sortir l’habitat mobile de la zone grise législative.

Pour sortir du dilemme juridique sur le besoin ou non d’un permis de construire, le Gouvernement autorise les documents d’urbanisme à définir les terrains où les résidences mobiles ou démontables, constituant l’habitat permanent de leurs utilisateurs, peuvent être installées. Il suffit de soumettre ces terrains à un régime de déclaration préalable ou de permis d’aménager.
Si les résidences mobiles ont un statut connu, les résidences démontables, de formes diverses, doivent répondre à un « cahier des charges », dont le contenu sera précisé par décret et démontrant :

– la réversibilité de l’habitat : l’habitat est démontable. Cela signifie que son installation est effectuée sans intervention d’engins lourds. De plus, aucun élément le composant, ou composant son aménagement intérieur, n’est inamovible.

– Les conditions de raccordement le cas échéant aux réseaux d’eau, d’électricité et d’assainissements collectifs, de façon à ne pas impacter les budgets des collectivités locales via la création de nouveaux réseaux.

– La sécurité : l’usager de l’habitat doit veiller à la propreté, à la salubrité et à l’entretien des lieux. Cela pour sa propre santé et pour éviter les incendies. »

Traduction : les Tiny-houses sont un habitat léger, et sont donc soutenu par la démarche de facilitation du gouvernement. La décentralisation de la prise de décision autorise les communes à déterminer plusieurs points. Notamment, elles décideront elles même si l’installation d’une micro-maison sur roues est possible.

Page 44 –

« Autoriser les résidences mobiles ou démontables en zone urbaine et dans les « pastilles »
Dans le volet de la loi Alur relatif à l’urbanisme, plusieurs dispositions permettent donc que les résidences mobiles ou démontables, qui constituent l’habitat permanent de leur utilisateur (par opposition à une utilisation touristique), soient autorisées en zones urbaines mais aussi dans les «pastilles ». Les pastilles sont des secteurs de taille et de capacité d’accueil limitées, prévus par le règlement des plans locaux d’urbanisme (PLU) dans les zones agricoles ou naturelles, qui sont normalement non constructibles. »

Traduction : Les communes sont encouragé à revoir le plan local d’urbanisme et d’y instaurer des zones permettant le stationnement longue durée des Tiny-Houses ou autres habitats nomades. 

Pour allez plus loin, vous pourrez bientôt consulter notre lexique juridique. De plus, toute une partie à propos de la réglementation routière sera développé très prochainement. Enfin, les taxes et impôts auront eux aussi une partie dédiés ! Vous trouverez toutes ces informations utiles dans l’onglet articles.

Constructeur de Tiny houses à proximité de Lyon : Toc Toc Tiny

ville de Lyon, 69000

Besoin d’un fabricant de Tiny-House à Lyon ou aux alentours ?

Vous avez besoin d’un interlocuteur de confiance pour discuter et étudier votre projet de mini maison sur roues ? Vous recherchez un fabricant travaillant localement, avec des matériaux certifiés, et cela en Rhône Alpes et plus précisément proche de Lyon ? Bonne nouvelle, nous sommes situés à moins d’une 1h20 de Lyon (plus court qu’un film !). Toc Toc Tiny vous propose des tarifs optimisés pour répondre à vos attentes. Grâce à un devis sur mesure, nos Tiny-houses construites en Savoie vous offrent une personnalisation totale de votre micro-maison sur roues !

Pourquoi choisir Toc Toc Tiny comme fabricant si vous habitez Lyon ?

Le choix de votre partenaire est une étape importante dans la réalisation de votre projet !

La vision de Toc Toc Tiny, c’est de dépasser le stade de simple constructeur. Le but est d’être aussi un accompagnateur pour ceux qui s’interrogent sur le concept de mini-maison. Comment garantir la meilleure réponse à vos attentes ? En mettant votre projet entre les mains d’un charpentier de métier pour commencer ! Peu importe le service que vous avez choisi, toute Tiny-House a besoin d’une structure solide.

Nous sommes voisins, pourquoi ne viendriez-vous pas mettre la main à l’ouvrage ?

logement lyonL’aménagement intérieur peut aussi être fait de vos mains bricoleuses ! Si vous optez pour l’option main à la pâte pour diminuer les coûts, vous pourrez participer à la création de votre nouvel habitat ! Si vous habitez Lyon même, 1h de route reste un trajet important, nous en avons conscience… Alors pour respecter votre temps et la planète, nous vous proposons de venir dormir sur notre terrain le temps de la construction !

Mais là où nous souhaitons nous différencier, c’est par l’accompagnement dont vous profitez ! Pour démocratiser ce genre d’initiatives écologiques, nous cherchons à vous accompagner sur toutes les questions que vous pourriez rencontrer : réglementation des Tiny-house, autonomie, sécurité, recherche de lieux, aménagement selon vos besoins les plus spécifiques… Avec cette option d’autoconstruction accompagnée vous participerez au chantier selon vos compétences : de la réalisation complète à partir d’une tiny house hors d’eau hors d’air à quelques éléments de votre maison suivant vos envies.

Évidemment, ce service est offert aux particuliers souhaitant faire de leur mini-maison sur roues un lieu de vie permanent. Mais cela est tout particulièrement utile aux professionnels désirant rendre plus agréable leur lieu de travail par une approche originale !

Situé en Rhône-Alpes, proche de Chambéry (en Savoie), Toc Toc Tiny est aussi votre partenaire de confiance pour des projets différents du seul lieu de vie ou lieu de travail, vous pouvez découvrir ces différents usages ici !

Pourquoi travailler avec nous si vous êtes situé à Lyon (69000) ?

Les tarifs de construction :

cochon tirelire, financement mini maisonEn maximisant le rapport coût-qualité-simplicité, nous vous offrons des devis dans le respect des budgets les plus bas. Chez nous, pas de catalogue, les études se font sur mesures pour que vous donniez à votre Tiny-house l’âme de votre choix. Et pour les budgets les plus limités, nous vous proposons différents moyen de faire baisser les coûts ! Découvrez nos offres.

La proximité géographique :

Fabricant en Rhône-Alpes, SavoieIl est normal qu’une construction locale soit synonyme de moins de transport, donc moins de frais ! Mais surtout, vous pouvez suivre l’avancement de la Tiny-house, prendre des rendez-vous rapidement et facilement avec des contacts réguliers. Et pour finir, vous pourrez venir mettre la main à la pâte si vous le souhaitez !

Nos conseils et notre conscience écologique :

Les points à vérifier sont nombreux et parfois complexes, et il est question d’un projet de vie il s’agit donc de ne pas faire d’erreur ! Nous vous accompagnons en répondant à vos questions. L’accompagnement est gratuit et se déroule dans la période précédant la fabrication, durant celle-ci mais aussi après la remise des clés ! La législation, les lieux ou la sécurité… nous faisons de notre mieux pour ne jamais vous laisser avec une interrogation ou une crainte !

biodiversité, projet de bois, natureEnsuite, notre vision est celle de promouvoir des habitats durables et écologiques. Pour être en accord avec ces valeurs, nos matériaux sont sélectionnés pour leur qualité, mais aussi pour leur empreinte carbone, avec par exemple du bois certifié ! Enfin, nous favorisons avant tout les projets s’orientant vers plus d’autonomie, et accordant de l’importance à la réalisation locale. Vous aurez notamment accès à des coûts de construction bien plus bas en choisissant d’utiliser des matériaux dormants. Ceux-ci sont récoltés par une jeune start-up Lyonnaise qui fait un travail remarquable pour éviter le gaspillage !

Les prestations de notre atelier de fabrication de Tiny-House en Savoie, à 1h20 de Lyon (1h en voiture, 1h45 en Tiny-house 😉)

Cette partie s’adresse à ceux qui ne connaissent pas encore les offres de notre équipe. Si vous voulez un aperçu plus complet, rendez-vous sur la page nos offres ou nos tarifs !

Et si vous vouliez une maison différentes de celles offertes ?

réseau des tiny-housesPour finir et être tout à fait transparent, il se peut que votre projet ne corresponde pas à ce que nous souhaitons créer (tiny-house de luxe par exemple). Si c’est le cas, nous vous orienterons en toute bienveillance vers le fabricant le plus à même de vous satisfaire ! Le mouvement de ce nouvel habitat se développe rapidement, et avec lui plusieurs styles et modalités de construction. Un seul fabricant ne peut pas produire n’importe quelle habitation, et afin de choisir au mieux votre fabricant, nous vous conseillons de lire notre billet sur la check list pour sélectionner le fabricant  de tiny houses qui répondra à vos attentes.

Alors que vous soyez un particulier cherchant un lieu d’habitation plus sobre ou un professionnel à la recherche d’un espace de travail original et plus agréable, contactez-nous pour faire étudier votre projet !

Demande d'étude, de devis, programmer une rencontre, obtenir un avis...

Comment traiter les eaux en Tiny-house ?

L’article est en cours de construction !

Si vous voulez êtres informé de sa publication, inscrivez-vous dès maintenant dans le petit formulaire ci-dessous !

Trouver une assurance pour sa Tiny-House en 5 minutes

La meilleure assurance Tiny-House

L’inconvénient des assurances en France

Jusqu’en juin 2018, nous avons cherché en vain la bonne assurance pour sa Tiny House. Toutes les compagnies que nous interrogions étaient soit : hostiles, trop chères ou n’avaient simplement pas les compétences pour assurer une Tiny House. On a pourtant tenté plusieurs solutions, de l’assurance mobile-home à l’assurance habitation-auto, en passant par celle poids lourd… Aucune ne nous proposait de prix acceptables, et encore moins des démarches simples.

De l’expérience dans l’assurance des Tiny Houses

Cela fait déjà plus d’un an que l’agence s’est engagée pour les Tiny-Houses. Mr Vayssettes a su rassembler autour de lui une équipe motivée, et c’est cette motivation qui leur permet aujourd’hui de vous proposer une assurance qui s’adapte à votre mode de vie. Leur agence assure en juin 2018 déjà plus d’une soixantaine de Tiny Houses, ils sont donc ceux qui pourront accueillir votre projet avec un œil expert, pour vous proposer des prix raisonnables et des démarches rapides.

assurance de Tiny House, assurer sa micro maisonJ’ai interrogé notamment un habitant de Tiny House situé dans le Rhône, il m’a malheureusement confirmé que trouver une assurance lui avait pris des semaines… Il s’était fait refuser son dossier par près de 15 agences et avait fini par assurer sa Tiny House avec une astuce d’un de ses cousins… Bref beaucoup de complications pour une démarches qui n’a pas à vous prendre plus de 5 minutes. Aujourd’hui, il paye environ 430€ par an, soit exactement le prix moyen que vous propose Mr Vayssettes !

Cette agence engagée est d’ailleurs recommandée par la société Baluchon, le collectif Tiny-House et le site Tiny house France. Nous vous proposons un petit formulaire vous permettant d’obtenir un devis gratuit ! Nous transmettons votre formulaire à l’agence Vayssettes et ils vous contacterons sous 48h pour discuter de votre projet avec vous, et vous faire une offre !

Sécurité : Top 11 des astuces pour diminuer le risque de vol de sa Tiny-House

sécuriser sa tiny-house, cadena

Sécurité : les meilleurs techniques pour prévenir les vols de Tiny-house.

12 minutes de lecture / 2 min de vidéo

Lorsque l’on fait l’achat de sa Tiny-house, les questions de sécurité basiques ne sont pas négligeables si vous souhaitez quitter votre mini-maison le temps d’un séjour. Il est déjà rare (heureusement) de se faire voler son logement mobile, mais encore plus improbable lorsque l’on est à l’intérieur. Mais pour pouvoir s’absenter et visiter la région sereinement durant quelques jours, des mesures simples peuvent être mises en place !

Le vol de Tiny-house est loin d’être une chose commune, l’objet étant très encombrant, visible et difficile à déplacer ! De plus sa valeur est bien plus grande pour celui qui l’habite que pour celui qui tentera de vous visiter votre habitation sur remorque. Néanmoins, le risque zéro n’existe pas et une protection ne coûte pas très chère mais peu éviter bien des tracas. Nous vous avons sélectionné les meilleures méthodes de protection, ainsi que quelques objets qui sortent du lot.

Techniques conventionnelles :

Les premières techniques auxquelles nous pensons sont « physiques » dans le sens ou elles requièrent du matériel qui n’a aucun autre but que de protéger votre habitat mobile.

1/ Les sabots de roues :

C’est probablement le plus solide et le plus efficace, bien qu’un peu encombrant et pas forcément très esthétique (mais facile à camoufler), le sabot de roue va complètement immobiliser le pneumatique et va ainsi empêcher tout déplacement de votre maison mobile. Il est relativement simple à utiliser et à mettre en place. Il fonctionne par un système de clés, elles sont fournies en double en cas de perte. Les vendeurs ont une gamme de prix allant de 24 euros à 500 euros, mais les premiers prix sont souvent déjà largement suffisants. En effet la simple vision d’un tel système découragera les voleurs et son épaisseur décourage toute tentative de découpe à la scie à métaux. Les offres ne manquent pas et il est parfois difficile de faire son choix !

En cliquant sur la photo ci-joint, vous trouverez selon nous un excellent anti-vol au meilleurs prix. Il est adaptable à toutes les tailles de roues et est largement suffisant pour décourager les voleurs de Tiny-houses.

Et pour les plus anxieux, nous avons sélectionné le top de la résistance. Il est un peu plus complexe à mettre en place et à transporter mais il vous assure une protection totale.

La recommandation Toc Toc Tiny : 

« Les deux sont de bonne qualité et à un prix très abordable pour la sérénité qu’ils apportent. Pour notre propre Tiny-House, nous choisirions le second car nous sommes dans un endroit isolé pouvant laisser plus de temps aux voleurs. »

2/ L’antivol sur tête d’attelage :

Légèrement moins cher certes (de 15 à 50 euros), mais aussi moins dissuasif. Ils se fixent directement sur la tête d’attelage et sont une solution pour ceux qui ont une Tiny-house bien visible, c’est-à-dire dans un lieu où les voisins remarqueront tous de suite des personnes malveillante avec une scie à métaux ou une disqueuse.

Dans un lieu isolé, ce type d’antivol retardera le vol mais ne tiendra pas très longtemps face à une pince monseigneur. Par contre, il à l’avantage d’être peu volumineux, facile à ranger et à mettre en place sur la tête d’attelage. Il s’agira de peser les risques !

Dans cette gamme, le meilleur rapport solidité / prix selon nous : l’ antivol Mottez

3/ Traceur GPS :

Allant de vingt à une centaine d’euros, un forfait téléphonique mensuel y est parfois associé. Ce traceur peut vous permettre de suivre la localisation de votre Tiny-house en temps réel grâce à internet ou une alerte sms. C’est là tout l’avantage de cet outil : les données sont accessibles rapidement et facilement à tout moment !

Ils peuvent être couplés aux précédents systèmes d’antivol ou bien utilisé seul. La qualité et la facilité d’utilisation variera cependant beaucoup selon les modèles, de même pour l’autonomie de la batterie. Pensez à bien vérifier que la notice qui vous sera envoyé est en français ! Le traceur GPS n’est pas indispensable pour les plus confiant d’entre nous, mais il offre une tranquillité d’esprit totale pour les tynistes qui s’absentent régulièrement de leur lieu de vie !

L’avis de Toc Toc Tiny :

« Nous n’avons pas de système de traceur GPS dans notre véhicule, cependant si nous devions en choisir un, nous opterions pour le traceur JUNEO. Le service client est réputé pour sa qualité et les explications vous sont envoyées par email en français ! « 

4/ système anti-gaz soporifique de camping-car

Les camping-cars sont bien plus sujet à des attaques ou des vols que les Tiny-houses. Ils sont plus nombreux, ils se déplacent souvent et sont régulièrement garés sur des lieux visibles et connu de tous. Pour éviter les attaques au gaz soporifique (très rares en France tout de même) des systèmes d’alarmes ont été développé. Mais l’existence d’un tel gaz est remise en question par des anesthésistes car il faudrait des quantités industrielles pour gazer un volume de cette taille. protection attaque au gaz tL’utilisation d’un tel système pour protéger sa tiny-house est donc assez limitée, d’autant plus que jusqu’alors les attaques de maisons-mobiles se font lorsque les habitants sont absents. C’est pourquoi d’après nous, un simple auto-collant comme celui que vous voyez là peut faire largement l’affaire !

5/ Les alarmes classiques et les caméras

Comme toutes les Tiny-Houses ne sont pas autonomes, le matériel classique qui se branche sur le réseau est tout à fait envisageable. Les alarmes électroniques et les caméras sont efficaces et découragent presque toujours les voleurs. Cependant, si équiper son habitation d’un tel système est désormais peu onéreux, les lieux perdent de leur charme avec un tel dispositif…

Notre avis sur la question :

« L’utilisation de caméras et d’alarme est possible, d’autant plus que les objets de sécurité actuels sont faciles à mettre en place. Cependant, leur utilisation est assez peu en phase avec les valeurs de communautés et de confiance des Tiny-Houses. »


Techniques moins conventionnelles, 

(Ou application de la stratégie de Lao Tseu, soit gagner la guerre sans la faire !)

6/ Un chien :

chien, protéger sa tiny-house, vol de tiny-houseEn plus d’être un fidèle compagnon. Le chien peut être un moyen de défense efficace, parfois plus qu’un anti-vol silencieux ! S’il est habitué à vous signaler lorsqu’il aperçoit des inconnus, ce n’est pas toujours agréable mais cela peut être utile ! Ses simples aboiements peuvent déjà remettre en question la motivation des voleurs.

Notre avis pour protéger votre mini-maisons :

« Nous ne pouvons évidemment pas vous recommander de race particulière ! Mais comme la Tiny-House présente une surface minimale, nous déconseillons fortement les Saint Bernard ou les Grizzlis. « 


Les techniques suivantes consistent à ne pas tenter les voleurs de maisons mobiles… en la faisant passer pour une maison fixe ! En camouflant la mobilité de votre habitation, pas de tentations pour les individus malhonnêtes. Nous remercions chaleureusement Aurélie Doffin pour sa participation à cet article,. Elle est membre du collectif Tiny-house et elle nous a aidé à développer les idées suivantes ! Grâce à elle, cet article gagne en informations utiles. Merci !

7/ Masquer la tête d’attelage

(pôt de fleur, table, linge, barbecue, panneaux solaires…)

Partie intégrante de la remorque, la tête d’attelage montre à tous ceux qui l’aperçoivent que la maison est déplaçable. En dissimulant ce bout de la remorque par différents objets volumineux, on peut aisément faire passer sa maison mobile pour un habitat simple et fixe. Mais quiconque faisant attention découvrira la supercherie. Et si le subterfuge est découvert, cela peut au moins compliquer la tâche à ceux qui voudraient visiter votre habitation.

8/ Masquer les roues avec un tour de Tiny-house :

Mais même si la tête d’attelage est cachée, les roues vont rapidement mettre la puce à l’oreille des voleurs potentiels. Il s’agira d’entourer sa maison mobile d’un tour faisant penser à une habitation immeuble (fixée au sol). Pour cela, utilisez des barrières de jardin compactes et facilement transportable. Vous en trouverez en magasin de jardinage ou très facilement sur Amazon : voir le produit.

9/ Fixer un maximum d’objet au sol :

Cela compliquera énormément le travail des voleurs de tiny-house, avec une terrasse posée et fixée au sol et à votre maison en bois, vous vous offrez une accroche solide et complexe à démonter rapidement et sans préparation.

Sur cette photo empruntée à Pinterest, vous pouvez voir qu’une terrasse rattachée à la Tiny-house va rendre difficile toute tentative de vol dans la précipitation.

10/ Faire confiance à ses voisins :

C’est probablement une des meilleures méthodes, autant pour son côté humain que pour l’intégrité de notre portefeuille ! Il est toujours agréable de savoir qu’un voisin peut régulièrement aller jeter un œil sur notre Tiny-House. En échange d’un bon repas à votre retour, peu de personnes refuseront de vous donner un coup de mains ! 😉

11/ L’assurance :

Enfin, les compagnies d’assurance proposent parfois des contrats prenant en compte le vol de sa Tiny-house. Mais une fois encore, il vous reviendra de faire la balance entre le prix de ce contrat d’assurance et les risques effectifs que vous prenez… Mais la loi oblige que vous assureriez votre Tiny-House, alors autant le faire bien ! Pour connaitre les assurances que nous avons personnellement sélectionné pour leur prix et leur engagement, découvrez notre article !

Il ne faut pas oublier que seule une partie infime des tynistes ont vécu de telles mésaventures, mais le risque zéro n’existe pas… Quelques mesures de sécurité ne coûtent pas grand-chose comparés à la tranquillité d’esprit qu’elles offrent. Nous vous conseillons d’opter pour quelques techniques qui vous semblent adapter à votre situation et à votre budget, et tout ira comme sur des roulettes !

Comme promis, votre vidéo de résumé ! Elle est très rapide pour rester synthétique ! Abonnez-vous à notre chaîne Youtube pour ne pas louper les prochaines informations utiles sur les Tiny-Houses !

Rien ne nous fera plus plaisir qu’un partage Facebook !

Ou une prise de contact direct😉

Test : êtes-vous fait pour les Tiny-houses ?

Le test est en cours de construction ! Nous recueillons un maximum d’informations et nous le mettrons en ligne aussitôt que possible.

Pour ne louper aucune information utile, vous pouvez vous inscrire ici et nous vous serez le premier informé lors de la publication.

Comment financer sa Tiny-House et emprunter uniquement le nécessaire ?

Lorsque le choix est fait, vient la question du financement de votre Tiny House. Même si une mini-maison est 3 à 4 fois moins onéreuse qu’une habitation classique, les questions de financement restent un point important à ne pas négliger.  Voici donc quelques conseils pour diminuer au maximum l’emprunt bancaire nécessaire ! Certains enfoncent des portes ouvertes, mais il vaut mieux être sûr !

Quelque conseils pour financer sa Tiny House et optimiser son emprunt bancaire.

Penser que vous allez vendre une bonne partie de vos objets actuels.

zéro déchet et tiny houseC’est la fameuse porte ouverte… Mais quand on réfléchit à notre apport personnel et à la somme a demander à la banque, on oubli parfois de prendre en compte que l’on ne pourra pas tout emmener dans sa micro-maison… Si vous vous êtes encombré durant des années, vous aurez surement besoin de vous débarrasser de plusieurs objets volumineux. Vendez les en avances pour en tirer le meilleur prix et augmenter votre apport personnel. On peut facilement arriver à un ou deux milliers d’euros avec un peu d’effort !

Diminuer les frais de déplacement

Après la construction

Vous voulez emménager en Savoie mais vous souhaitez faire affaire avec un fabricant de Bretagne car il est moins cher ? Pensez à prendre en compte les frais du trajet,… votre facture risque de vite augmenter. L’idéal est donc de choisir un fabricant proche de votre lieu d’installation, la planète et votre portefeuille vous remercieront.

Lors de la construction

ouvrier, expert tiny-houseSi vous voulez visiter régulièrement votre Tiny House, ou bien participer à sa construction, le mieux est d’habiter non loin du lieu de création. On vous propose d’ailleurs de loger sur place, ou dans le gîte (prévoir un surcoût). Cela évitera les aller-retours, économisera votre temps et les dépenses inutiles en carburant.

Chantier participatif

C’est relativement nouveau, mais très efficace ! Ils sont parfois compliqués à trouver mais vous n’aurez plus qu’à payer les matériaux, les bières et le barbecue. Vos amis ou d’illustres inconnus viendront mettre la main à la pâte pour vous aider à construire votre nouvelle maison !

Demander à plusieurs banques

réseau des tiny-housesAvant de vous engager, demandez plusieurs devis d’emprunt. Attention à bien les sélectionner dès le début car cette tâche s’avère rapidement chronophage… Si vous n’êtes pas opposé aux banques en ligne, HelloBank propose des devis en ligne assez précis. Si vous y êtes opposé, nous avons trouvé une agence qui propose à la fois des financements bancaires et des assurances. Il s’agit de l’agence Assette qui propose de vous contacter directement pour en discuter avec vous ! Vous pourrez remplir un formulaire en bas de cette page pour obtenir un devis de financement gratuit !

Utiliser des matériaux dormants

matériaux recyclés, tiny-house écologiqueC’est une option que nous trouvons particulièrement intéressante chez Toc Toc Tiny. En recyclant des matériaux, ou en récupérant le surplus des chantiers, vous pouvez non seulement ne pas gaspiller de ressources, mais aussi optimiser votre coût de construction.  Car les réductions sont loin d’être négligeables, certaine vont de -50 à -80% et concerne les menuiseries comme les fenêtres, le bois du plancher ou encore les bardages extérieurs ! Suivant les stocks de notre fournisseur, nous vous proposerons de faire appel à ses services lors de la construction de votre Tiny House. Si vous préférez des matériaux flambants neufs, c’est possible aussi bien entendu.

Participer à la construction

Pas besoin de beaucoup d’explications ici, moins d’heures de travail pour votre fournisseur, c’est moins d’heure sur la facture. Vous pouvez soit opter pour une autoconstruction totale : vous êtes indépendant de A à Z. Ou bien opter pour ce que nous appelons l’auto construction accompagnée . Pour résumer très (très) brièvement, nous pouvons vous fournir la structure de base à différent niveau d’avancement, ainsi qu’un lieu de construction où vous pourrez dormir durant la fabrication. Cette première structure est appellée hors d’eau hors d’air car la tiny a alors le strict minimum : une étanchéité aux éléments extérieurs.

Acheter d’occasion

Les prix sont très variables et celà a l’avantage de rendre votre Tiny-House immédiatement disponible ! Idéal pour les achats sur un coup de tête bien réfléchis 😉

Nous avons choisit de ne pas évoquer les financements participatifs

assurance de Tiny-HouseA moins de ne donner une dimension sociale importante à votre projet, les crowdfunding ne sont probablement pas une bonne idée… Si vous voulez faire le tour des écoles de France pour sensibiliser les jeunes à l’environnement, pourquoi pas ! Mais si votre objectif est uniquement de vivre plus simplement, alors vous devriez vous contenter de demander à vos proches ou de piocher dans vos finances personnelles !

Vous avez désormais plusieurs petites astuces pour diminuer le montant de votre emprunt bancaire ! Certaine personnes arrivent même à devenir propriétaire sans demander de crédit, et c’est ça qui nous plait dans les Tiny-Houses ! Alors vous n’avez plus d’excuses pour ne pas sauter le pas et acquérir la vôtre.

Top 7 des utilisations pour une Tiny-House

Usage de tiny house, professionnel

11 mins de lecture / vidéo de moins de 3 mins

À première vue, une mini-maison est uniquement destinée à être habitée par une personne célibataire, un couple ou une petite famille… Vous le savez peut-être mais les Tiny-houses se sont développées aux Etats-Unis pour loger les victimes de catastrophes naturelles qui ont perdu leur logement. Initialement, la finalité des micro-maisons était en fait l’habitation d’urgence… Mais aujourd’hui le mouvement se démocratise et les Tiny-houses construites via un devis sur mesures donne cet avantage de permettre aux acheteurs de les exploiter de différentes façons. Découvrons lesquelles…

Quelles sont les utilisations possibles d’une Tiny-house ?

Le nombre de fabricants se multipliant, il faudra mettre une attention particulière dans le choix de son constructeur. Cela vous ouvrira la porte à de nombreuses utilisations que vous ne soupçonniez peut-être pas pour les micro-maisons sur roues. En étudiant précisément vos attentes et vos contraintes, nous vous proposons un aménagement spécialement designer pour vous correspondre. Découvrez tout de suite quels usages modernes sont désormais possibles pour une Tiny-House !

Notez que chacune des applications énoncées n’est pas incompatible avec une vie responsable. Ce nouveau type d’habitat alternatif offre la possibilité de réduire son empreinte environnementale. Seul l’état d’esprit avec lequel vous construisez votre projet compte.

Les usages expliqués de la Tiny-house

Les usages communs des Tiny-houses.

1/ Le logement permanent

Seul, en couple ou en famille jusqu’à quatre personnes, les tiny-houses sont  logement, tiny-house ,mini-maisonavant tout connues pour être un habitat alternatif idéal pour les petits budgets et ceux qui désirent conserver une grande mobilité. Associées à un esprit écologique et durable, les micro-maisons peuvent être complètement ou partiellement autonomes.

Ce type d’habitation conviendra parfaitement à ceux qui se satisfont d’une vie simple. Cependant il ne faut pas confondre une vie avec l’essentiel et une vie dans le manque ! Votre imagination et vos capacités en bricolage sont vos seules limites aux centaines d’aménagement possibles, et des petits rangements intelligemment agencés peuvent permettre de conserver une quantité de matériel largement suffisante à une vie sobre, en couple ou même en petite famille.

Ce type de micro-maison mobile sera idéal pour ceux qui désirent un style de vie minimaliste, sans s’endetter sur plusieurs années. Ceux qui désirent alléger leur poids écologique, ou encore ceux qui souhaitent changer de cadre de vie régulièrement. Pour les micro-maisons sur châssis à vocation de logement particulier, chaque fabricant offre généralement 2 à 4 options de construction. Elles vont de l’auto-construction depuis une structure très simple à la remise de votre mini-maison clés en main. Toutes ces options sont envisageables, cela dépendra de vos compétences en construction, et de votre désir de participer à la fabrication de votre Tiny-house. Pour participer au développement du mouvement, nous avons optés pour 3 options distinctes. Vous pouvez découvrir lesquelles en cliquant sur nos offres.

2/ Un lieu de travail, bureau ou atelier de création

Tiny-workplace, toc toc tiny, lieu de travailC’est un des engagements forts et originaux de Toc Toc Tiny. Il s’agit de proposer à tous les professionnels d’opter pour un cadre de travail original et plus respectueux de l’environnement. Espace de co-working, cabinet, atelier de fabrication… Une fois encore, les limites à ce type de projet ne sont pas si importantes pour une personne motivée. Pour ne pas rallonger cet article, nous avons créé un article dédié. Il a pour but d’expliquer  à quel type de profession s’adressent ces Tiny-Workplace.

Une fois encore, en proposant une structure basique et immédiatement aménageable, nous cherchons à ouvrir nos portes à un maximum de métiers. Si vous êtes dans le commerce et la distribution, vos clients apprécieront cette approche plus respectueuse de l’environnement. Les acheteurs étant de plus en plus sensibles à la cause environnementale, ils remarqueront vos démarches de proximité. Si en revanche vous êtes dans un métier de services, vous offrirez un cadre de soins très original à vos clients, et une expérience inoubliable.

Le bon déroulement de votre activité dépendra évidement de la quantité de matériel que vous aurez à stocker dans cette mini-maison. Les deux limites principales sont le poids (une librairie mobile se verra contraint de limiter son stock par exemple) et le volume des machines.

Des Tiny-Houses souvent moins COÛTEUSES pour ceux qui veulent en faire leur lieu de travail

Ce que vous achetez avec votre mini-maison, ce sont des compétences et de la main d’oeuvre, ainsi que le matériel nécessaire à l’aménagement. Or ceux voulant transformer leur lieu de travail possèdent généralement déjà le matériel. Les coûts sont donc réduits même s’ ils choisissent une remise de la Tiny-worplace clés en main. Il est moins compliqué d’installer une caisse enregistreuse ou un étalage qu’une douche ou une kitchenette.

lieu de travail, potier, tiny-houseFinalement, les professionnels auront bien moins besoin de minimalisme car tout l’espace peut être dédié au travail, et cela sans perdre de surface avec une cuisine, un lit ou une douche ! Mais il est évidement possible de coupler les deux utilisations en transformant cette Tiny-house en un lieu de travail permettant de se faire à manger ou de se laver.

Pour ce type de projet, une fois encore, plusieurs types d’offres sont envisageables, chacun peut décider de participer à la création de sa Tiny-workplace ou bien choisir le plaisir de se voir livrer un espace déjà aménagé.

Pour obtenir une étude de votre projet, contacter nous via ce petit bouton !

Faire étudier mon projet !

L’utilisation moins commune des micro-maisons mobiles

3/ Un bien locatif pour la location longue durée

Investir dans l’immobilier est certes une manière très sécurisante de placer son épargne et de s’assurer des revenus passifs. Mais cela nécessite un capital de départ important… La Tiny-house à cet avantage non négligeable de nous donner un bien immobilier louable immédiatement et pour un budget bien moins important. Et cela apporte la possibilité de faire venir ses biens et son patrimoine avec soi si l’on déménage !

tiny-house locationImaginons que vous habitez dans le sud, et que vous y avez fait l’acquisition de deux studios. Si vous quittez Nice pour rejoindre la Savoie, il vous sera très compliqué de vous occuper des visites et de vérifier que tout ce passe bien. Cela veut dire sous-traiter la location de votre Tiny-house à une régie, mais surtout de ne jamais pouvoir être présent directement en cas de soucis ! Cela n’est plus une contrainte si vous emportez votre bien locatif avec vous.

A première vue cette utilisation peut sembler dénaturer les valeurs premières des mini-maisons. Mais le propriétaire est le seul responsable des prix qu’il pratique. Retirer une rente éthique n’a rien de dégradant ! N’oublions pas que votre bien locatif rend avant tout un service à une ou plusieurs personnes ayant besoin de se loger. De plus, une Tiny-House étant un lieu de vie  responsable, celà vous fait gagner de l’argent, mais cela en protégeant l’environnement.

4/ La chambre d ‘hôte

C’est une utilisation qui se démocratise rapidement en France : la location de courte durée. Vous destinerez votre maison en bois aux touristes voyageurs, à ceux en quête d’expériences ou encore des futurs habitants de Tiny-house qui voudraient s’essayer à ce mode de vie. C’est un logement de plus en plus recherché et donc facile à louer en AirB&B ou simplement sur Leboncoin.

tourisme, chambre d'hôte

Cette offre originale fait des heureux, pas étonnant que de plus en plus de particuliers s’y essayent ! Preuve que la demande existe, on voit même apparaître des campings proposant plusieurs Tiny-houses !

 

En plus de pouvoir déplacer votre bien suivant les saisons pour conserver un flux important de clients, vous avez la possibilité de choisir vous-même votre agencement pour offrir à vos voyageurs une expérience des plus inoubliables. L’expérience d’une vie en mini-maison changera radicalement pour vos clients suivant le style que vous déciderez de lui donner !

Si cela vous intéresse, vous trouverez un avis sur ce type de location sur le blog « ok voyage » ! https://www.okvoyage.com/2142-tiny-house-sejour/

Généralement, la fabrication est faite selon votre demande et vos goûts et vous est ensuite livrée, prête à être louée. Mais il est tout à fait concevable de ne pas choisir l’achat d’une Tiny-House clés en main. Si vous voulez mettre du cœur à l’ouvrage, plusieurs variantes existent et de nombreux fabricants en proposent au minimum 2. Vous avez la possibilité d’aménager vous-même certaines parties. Cela selon vos compétences, votre budget et vos délais !

5/ Studio pour seniors

C’est une des utilisations à laquelle nous pensons le moins ! Mais en prenant de l’âge, il est parfois intéressant de rétrécir son lieu de vie ou encore de pouvoir prendre sa retraite en se rapprochant de sa famille. Cela est aussi une alternative rentable pour ceux qui ne veulent pas aller en maison de retraite !  Avec un coût moyen de 2200 euros par mois pour les maisons de retraite en France (statistiques observé par l’IGAS), une Tiny-house pour retraités peut être ‘’rentabilisée’’ en 1 an !

Mais l’avantage le plus certain pour les personnes âgées, c’est sans doute la fabrication sur mesure ! En effet il est courant avec l’âge de ne pas vouloir de mezzanine pour éviter les marches d’escaliers. Et cela est rendu possible par un aménagement conçu selon vos besoins.

Alors pour faire étudier votre projet, contactez-nous dès aujourd’hui ! Et si vous recherchez un fabricant de Tiny-house en Savoie ou en région Rhône-Alpes vous pouvez venir nous rencontrer directement !

6/ Pièce supplémentaire ou logement secondaire

autonomie, chambre d'ado, tiny-house, logement secondaire
Quand votre enfant demande plus d’autonomie…

Vous souhaitez faire l’achat d’un pied à terre pour passer de paisibles vacances ? La petite maison sur remorque peut être une agréable solution ! Les budgets actuels peuvent être un problème important à l’achat d’une maison secondaire. Mais les prix bien plus bas des Tiny-houses en font une réponse des plus agréables !

Pour ceux qui ont les moyens, c’est aussi un moyen de tester ce nouveau mode de vie. Et s’il s’avère que le minimalisme n’est pas votre tasse de thé, et que vous ne souhaitez pas vous débarrasser de votre armoire Louis XVI en chêne massif… Alors Tiny-house n’est peut-être pas la solution idéale ! En revanche pour les vacances une micro-maison mobile vous permettra de profiter de la mobilité des Tiny-houses ! Durant ces périodes, voyagez ou vous voulez sans vous séparer de vos objets !

Et si vous avez un adolescent en quête d’indépendance, une chambre d’ado à l’extérieur de la résidence principale peut être un premier pas vers son indépendance et son autonomie ! Quitte à faire de cette mini maison un bien locatif lorsque celui-ci volera de ses propres ailes ou lorsque viendra le temps de financer ses études en grandes écoles !

7/ Achat en cours d’étude

Pour finir, une des utilisations les plus inhabituelles mais qui se développe néanmoins est l’achat de Tiny-houses par des étudiants ! En effet de plus en plus d’étudiants n’apprécient pas la vie en studio en centre-ville, au milieu du bruit et de la pollution ! Le loyer moyen en France pour les étudiants étant de 400 euros, en 3 ans d’études en moyenne cela fait près de 15 000 euros… ! C’est pourquoi certains préfèrent acquérir leur logement durant leurs études ! Ils partent ainsi dans leur vie professionnel en étant déjà propriétaire de leur résidence !

Etudiante, achat en cours d'étude, tiny-house pas cherMais il n’y a pas que la motivation financière ! S’éloigner des villes en choisissant un mode de vie plus simple et plus durable attire de plus en plus d’étudiants. C’est une population qui a été sensibilisée dès l’enfance et donc généralement plus concernée par l’environnement que les générations aînées. Mais il faut pour cela faire preuve d’une grande maturité… Choisir une Tiny-house, c’est décider dès le début de ses études de l’impact que l’on souhaite avoir sur la planète.

Des mini maisons ont d’ailleurs déjà séduit plusieurs étudiants en Suède !

Pour les aventuriers inspirés

Et si vous êtes très bricoleur et que cet article vous a motivé, voici une source de motivation pour vous : https://mrmondialisation.org/pour-ne-pas-sendetter-cet-etudiant-a-construit-sa-propre-tiny-house/

Vous n’êtes pas un excellent bricoleur mais vous avez un projet de mini-maison mobile en région Rhône-Alpes ? Prenez contact avec l’équipe de Tiny-House Pro pour une étude, chaque projet est étudié avec compétence, rigueur et sincérité.

8/ Bonus ! La Tiny-House fixe

Une dernière utilisation possible et on en a terminé ! Tous ces logements ont la particularité d’être mobiles. Mais si votre désir n’est pas celui de la liberté de mouvement, les Tiny-houses sont aussi constructibles en fixe. Cette utilisation nécessite cependant un permis de construire. En passant d’habitation nomade à sédentaire, la mini maison perd de son charme original, c’est un fait. Cependant, cela n’empêche en rien l’expérience d’une vie simple avec un impact environnemental réduit ! Alors pourquoi pas ! C’est d’ailleurs un aspect qui plait dans les petites îles françaises ou la mobilité n’est pas un facteur important.

tiny house de luxe

 

 

 

 

 

Voici le résumé (très très condensé) de cet article. Environ 3 mins pour tout comprendre !